UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

Le Ministre Faya François BOUROUNO lance l’opération d’indemnisation des veuves et des travailleurs décédés de SEINTA à Fria

Le samedi 18 mai 2024, une délégation importante du Ministère du Travail et de la Fonction Publique, dirigée par le ministre Faya François BOUROUNO, s’est rendue à Fria pour lancer le paiement de la première tranche des droits des travailleurs décédés de la Société d’Emploi Intérim Africain (SEINTA). Cette initiative, résultat de négociations menées sous l’égide de l’Inspection Générale du Travail (IGT), vise à apporter un soulagement aux veuves affectées.

Colonel Alpha Oumar CISSE, Préfet de Fria

Lors de son discours, le Colonel Alpha Oumar CISSE, Préfet de Fria, a rendu un hommage appuyé aux efforts du gouvernement pour sa contribution à la justice sociale : « Votre présence témoigne de l’engagement ferme du gouvernement à promouvoir le bien-être pour tous et à rétablir les droits des veuves et des retraités par le paiement de leurs indemnités. »

Mamadou Kegni SYLLA, Directeur Général de SEINTA

Mamadou Kegni SYLLA, Directeur Général de SEINTA, a également salué l’implication des autorités dans la résolution de cette problématique de longue date.

Les bénéficiaires

Les familles bénéficiaires ont exprimé leur gratitude et leur soutien aux initiatives de refondation prônées par le gouvernement du Général Mamadi DOUMBOUYA, Président de la République.

Monsieur Faya François BOUROUNO, Ministre du Travail et de la Fonction Publique

Monsieur le Ministre BOUROUNO a remercié les autorités locales et la population de Fria pour leur accueil chaleureux, soulignant que cette action s’inscrivait dans une démarche plus large visant à instaurer justice et stabilité sociale. « Le respect des droits des citoyens et la préservation de la paix sont essentiels pour le développement du pays », a-t-il affirmé. Il a encouragé toutes les entreprises de Fria à œuvrer pour la paix et la quiétude sociale, rappelant que le gouvernement resterait vigilant dans le respect des droits de chacun et privilégierait le dialogue pour résoudre les différends.

Au total, 106 veuves seront indemnisées par SEINTA dans le cadre de ce processus d’indemnisation.

 

 

Service de Communication et Relations Publiques

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn

Actualités Populaires